Folie, kézaco ?

Question : La Folie, c'est quoi et comment ça marche ?

Réponse : Avant de commencer, rapelons ce qu'est le mécanisme de la Folie:

D'après les règles :

702.32a Madness is a keyword that represents two abilities. The first is a static ability that functions while the card with madness is in a player’s hand. The second is a triggered ability that functions when the first ability is applied. “Madness [cost]” means “If a player would discard this card, that player discards it, but may exile it instead of putting it into his or her graveyard” and “When this card is exiled this way, its owner may cast it by paying [cost] rather than paying its mana cost. If that player doesn’t, he or she puts this card into his or her graveyard.”

Cette règle est assez indigeste (mais s'est beaucoup améliorée avec le temps). Décortiquons là un peu.

The first is a static ability that functions while the card with madness is in a player’s hand.

Nous voilà donc en présence d'une capacité statique, c'est à dire qu'elle s'applique de manière continue.

"If a player would discard this card, that player discards it, but may exile it instead of putting it into his or her graveyard,"

Ceci est la capacité statique. Il s'agit d'un effet de remplacement lorsque la carte avec folie est défaussée. C'est à dire que le propriétaire de la carte peut ou non exiler la carte folie lorsqu'elle est défaussée.

La seconde partie de la mécanique est une capacité déclenchée (The second is a triggered ability that functions when the first ability is applied.). Elle n'existe que si le propriétaire de la carte avec folie a décidé de l'exiler.

Cette capacité déclenchée nous dit ceci :

"When this card is exiled this way, its owner may cast it by paying [cost] rather than paying its mana cost. If that player doesn’t, he or she puts this card into his or her graveyard."

Donc à la résolution de cette capacité, on a la possibilité de jouer la carte pour son coût de folie. Si pour une raison quelconque on ne le fait pas, la carte est mise au cimetière.

L'effet déclenché est la première difficulté de Folie.

Exemple 1:

L'adversaire joue Unhinge.

Vous décidez de vous défausser d'une Logique circulaire.

Vous utilisez la capacité statique de Folie pour retirer la Logique circulaire de la partie.

L'adversaire pioche sa carte.

On vient de résoudre un sort et l'adversaire est le joueur actif, il récupère la priorité. A ce moment la capacité déclenchée "Quand vous exilez cette carte..." de Folie va sur la pile.

L'adversaire joue alors un Fait ou Fiction.

A ce moment précis vous ne pouvez contrer le Fait ou Fiction avec la Logique Circulaire retirée de la partie, car l'effet déclenché n'a pas encore été résolu.

Il ne faut pas confondre la capacité déclenchée et son contenu. Tant que la capacité n'a pas été résolue, vous n'avez pas la possibilité de jouer votre carte folie.


La règle de folie a connu une modification majeure pour la simplifier. Auparavant, cette règle impliquait un passage de priorité, ce qui permettait certaines astuces, comme jouer un terrain fraichement pioché avec une étude attentive pour pouvoir jouer une guivre arrogante qu'on a défaussé avec cette même étude. Ceci n'est de nos jours plus possible.