tatanka
Apôtre de la justice

Minotaure
Féminicide
le 04/09/2019 15:09
Salut nouveau sujet tendance sur les réseaux sociaux.

Le féminicide (ou fémicide, gynécide, gynocide) est par définition le meurtre d'une ou de plusieurs femmes ou filles en raison de leur condition féminine.

Dernièrement des articles se multiplient sur les médias et les réseaux sociaux de ce genre:

Une femme de 92 ans tuée par les coups de son mari, 101e féminicide conjugal de 2019

...Quel rapport avec un féminicide? Ou alors les féministes élargissent la signification de "condition féminine", être marié à un homme serait une condition féminine?

Loin de moins l'idée de minimiser un meurtre, cependant c'est déjà un meurtre, donc le qualifier de "féminicide" ça rajoute quoi? Un impacte politique? Ou on va ajouter des circonstances aggravantes?

Perso je pense qu'il s'agit de pleurniche féministe qui sont capable d'utiliser la souffrance des autres pour obtenir des avantages politiques et sociales. Comme si les femmes étaient pas suffisamment avantagé.

Bien sur ce que dit pas le terme "féminicide" c'est que c'est un homme qui tue une femme, si une femme en tue une autre je suppose que les féministes n’appellerons pas ça un féminicide (sauf si commandité par un homme bien sur).

Admettons que cette "stratégie" soit bienveillante, qu'est ce que ça implique de faire passer un tel message en ciblant les hommes? Ceux qui cognent pas leur femme ne vont pas "moins" les cogner, et ceux qui les cognent déjà je suis prêt à parier qu'ils s'en cognent des revendications féministes...

Donc en réalité on parle d'un désir de contrôler tout les hommes, sous prétexte d'une minorité de pourriture qui lève la main sur leur femme?

Se contrôle se manifeste déjà par la "culpabilisation", puis par la criminalisation de la violence uniquement masculine (la violence féminine serait légitime puisqu'elles seraient en position de légitime défense ?)

haut de page - Les forums de MV >> Général >> Discussion : page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Darkent
Jamais de la France

le 11/09/2019 12:32
Citation :
Mais sur les meurtres au sein du couple, vous pensez vraiment qu'on est à égalité avec les femmes ? Je veux dire sérieusement, fifty-fifty, la balle au centre, sans rancune et à la prochaine ?


Ce qui est parfaitement horripilant c'est justement le fait que des types tentent de balayer ce fait avec un stupide débat sémantique inutile.
Birdish
Anachoretes Coprovomitus

le 11/09/2019 12:40
Citation :
ce fait


Of the 2340 deaths at the hands of intimate partners in America in 2007, female victims made up 70%

Même sur ce simple fait cherrypické pour essayer de cacher la misère, c'est failzor.
Darkent
Jamais de la France

le 11/09/2019 12:50
Je sais pas exactement ce que tu as compris dans ma phrase mais j'ai très probablement du mal m'exprimer.

Je parlais du fait que les femmes sont clairement désavantagés au niveau de la violence domestique, et que la mortalité touche essentiellement les femmes.
Birdish
Anachoretes Coprovomitus

le 11/09/2019 12:53
Okay, incompréhension totale then. J'avais compris que par "ce fait" tu parlais du "fifty-fifty balle au centre".
Sly21
le 11/09/2019 12:56
Citation :
de demander au camp qui s'en prend globalement le plus sur la gueule


Si on exclue la totalité de l'espace médiatique, télé, magazine, radio + la totalité de la politique, tous les partis + la totalité du monde associatif + tout de même, à la louche, la moitié d'internet, alors oui, le camp des féministes est celui qui s'en prend le plus dans la gueule.
Birdish
Anachoretes Coprovomitus

le 11/09/2019 13:02
Pauvre petite fille riche !
Sly21
le 11/09/2019 13:14
Ah non moi j'm'en carre ^^ Je pense que tu l'as compris hein, je fais partie de ceux qui ont parfaitement intégré la roublerie féminine, l'ironie et le cynisme logique qui découle d'un vécu MAIS qui ont suffisamment de tenue, de droiture et de relativité "zoom arrière" pour ne pas s'en plaindre et même...l'aimer. Comme des défauts qu'il faut accepter, personne n'est parfait, eh bien les filles ont aussi ces travers, c'est pas bien grave.

C'est ça la "virilité" que tu feins de combattre constamment en t'en réclamant sans cesse - tu crois que j'te vois pas, petit fourbe "fuck raptor et la muscu mais MOI j'suis un vrai bonhomme qui fait des marathons de vélo, faut des COUILLES pour oser l'indépendance, bande de FIOTTE qui se plaignent" -, c'est ça : ne pas s'abaisser à réclamer. Accepter.

Quand est-ce qu'on fonde une assoc' contre le fait que, particulièrement dans un pays latin, ce sont les filles qui choisissent dans le domaine amoureux ? Et l'assoc' pour "changer les choses :'O" concernant le dialogue en sous-entendu ("y a les courses dans le coffre" étant en langage féminin "tu peux t'occuper de décharger les courses ?"), elle arrive quand ?
Ben jamais.
Les mecs n'ont pas cette pulsion de la réclame pleurnicheuse "je veux changer la réalité comme ça j'ai pas à m'y adapter :'O".
Marseille, Grèce

Légende
le 11/09/2019 13:22
Non mais faut être fin. Tu dis que tu t'occupes du linge, et ... malheur, tu mélanges du rose et du violet. On ne te laissera plus jamais t'occuper du linge.

C'est comme IKEA, la première fois, il faut lui rendre la journée vraiment insupportable pour être tranquille à vie.

Bref, faut pas resté coincé en Sicile dans les années 30, être un macho moderne, ça se bosse.
ZeSword
Bruxelles, Belgique

AVATAR
Azahir
le 11/09/2019 13:23
Azahir a écrit :
Bref encore une fois, on est pas spécialement en contradiction, mes sources non fiables disent plutot 60/40, la source officielle biaisée dit 75/25, ca change au final pas trop les faits : léger avantage aux hommes en matière d'uroxide, mais treeeeeeeeeeeeeeees loin du cliché que beaucoup ont et qui s'approcherait plus du 99/1.

Donc cette statistique ne suffit plus pour justifier certains raisonnements.

Je remarque que j'ai déjà répondu --- et, en vérifiant, je vois que je *t*'ai déjà répondu --- à cela :

Quant au fait de vouloir ou pas mettre des circonstances aggravantes, je ne suis pas certain de te suivre. Ce que je vois c'est une ultra-récurrente violence des hommes envers les femmes (dont l'uxoricide n'est finalement que la partie la plus radicale, mais qui ne doit pas cacher tout le reste des violences domestiques), là où il n'y a que très peu l'inverse. La société doit-elle être d'accord avec ça ? Si non, que peut-on faire pour essayer d'y mettre un frein ? Si tu dis "la société ne doit pas être d'accord" et "par contre, plus de répression ça ne fonctionne en général pas, mettons plus d'argent pour mieux protéger les femmes qui cherchent protection", alors ok, je te suis totalement. Mais si c'est "pas plus de répression, et en fait stop ce débat parce que marre des revendications des femmes qui veulent juste devenir dominatrices à la place des dominateurs", c'est un peu moins constructif de ta part :o)


Je suis d'accord sinon que cette statistique seule ne suffit pas. Et dès le début, donc, j'ai demandé qu'on regarde plutôt, plus généralement, la statistique des violences conjugales qui elle, est plus marquée (i.e., plutôt 90/10 que 60/40). Je n'arrive pas à trouver de source qui donnerait directement ce chiffre, je n'ai malheureusement que ça :

Ma source gouvernementale biaisée de 2018, sur l'année 2017 a écrit :
88 % des victimes de violences commises par le partenaire enregistrées par les services de police et de gendarmerie sont des femmes
96% des personnes condamnées pour des faits de violences entre partenaires sont des hommes

[le biais étant qu'ici il faut que ça soit enregistré par la police/gendarmerie et/ou jugé, et que, puisque seules 1/5 des femmes déclarent le fait à la police, on peut imaginer éventuellement que ce chiffre est encore bien plus bas chez les hommes et que ça expliquerait, en partie, le pourcentage ; je ne trouve rien dans le document qui puisse donner quelque chose de plus objectif et n'ai rien trouvé d'autre comme source convaincante]

Du coup dans ce contexte (et encore là je ne parle que des violences conjugales, je ne parle pas des violences sexuelles pour lequel le rapport est là aussi de 25% d'hommes victimes-75% de femmes victimes), je ne comprends vraiment pas pourquoi on vient parler de "pleurnicheries", et je ne vois pas pourquoi on ne ferait rien pour faire stopper ça. Je veux bien des arguments.

PS: Idem que Birdish concernant la statistique de 10% des femmes violées dans la vie, je ne comprends pas pourquoi tu dis que ça ne colle pas.

PS2: La définition de "conjoint·e" c'est "un partenaire de vie, homme ou femme, quelque soit son statut (conjoint, concubin, pacsé ou « ex » dans ces trois catégories)", donné dans le document. Je suis d'accord qu'il doit y avoir des fois où on n'arrive pas à prouver quoi que ce soit, mais je doute que ça influe beaucoup sur le ratio homme/femme des meurtres par (ex-)conjoint·e.
Birdish
Anachoretes Coprovomitus

le 11/09/2019 13:29
Ah mais si c'était que ça, moi aussi je trouve ça super rigolo. Mais pourquoi encore se limiter aux sempiternelles conneries basées sur le genre ? Essayer de communiquer avec un mec bourré qui ne parle aucune langue que tu maîtrises, plus stimulant tu meurs !

Citation :
que tu feins de combattre constamment en t'en réclamant sans cesse


Et inversement !
Azahir
Frappe, je te dirai quand arrêter

DRAGON
le 11/09/2019 13:29
Citation :
Je parlais du fait que les femmes sont clairement désavantagés au niveau de la violence domestique, et que la mortalité touche essentiellement les femmes.

Ce qui serait vrai si la stat était proche de celle que tout le monde a en tete donc 99/1, mais qui en fait en pratique est faux puisque selon les sources c'est 75/25 voire 60/40. La mortalité ne touche pas
Citation :
essentiellement
les femmes, elles les touchent simplement un peu plus. En matière de violences qui n'entrainent pas la mort, là par contre je pense qu'on revient à quelque chose de plus proche de ce qu'on imagine donc 90/10. Mais comme le souligne JMB accroche toi pour avoir des stats inattaquables là dessus.
Sly21
le 11/09/2019 13:31
Citation :
Non mais faut être fin. Tu dis que tu t'occupes du linge, et ... malheur, tu mélanges du rose et du violet. On ne te laissera plus jamais t'occuper du linge.

C'est comme IKEA, la première fois, il faut lui rendre la journée vraiment insupportable pour être tranquille à vie.

Bref, faut pas resté coincé en Sicile dans les années 30, être un macho moderne, ça se bosse.


Comme quoi la réalité est tout en nuance, parce que derrière mon discours qu'on pourrait prendre pour virilisite-internet et mon cynisme, c'est MOI qui fait la vaisselle, le ménage, les poubelles, le linge et qui prend plaisir à l'amener à IKEA, et ELLE qui fait sciemment mal la vaisselle (argh dégueu O_o) pour que plus jamais j'lui laisse.
marsupial
le 11/09/2019 13:51
Citation :
Perso je pense qu'il s'agit de pleurniche féministe qui sont capable d'utiliser la souffrance des autres pour obtenir des avantages politiques et sociales. Comme si les femmes étaient pas suffisamment avantagé.


Dis tatanka, t'arrive à avoir une femme avec ce genre de discours ? :)

Au passage, les 2 épisodes caniculaires de cet été ont fait 1496 victimes. Soit plus de 14 fois plus que le féminicide.
tatanka
Apôtre de la justice

Minotaure
le 11/09/2019 13:52
Citation :
[pinaillax]Ben, pour le coup, dans les 25, y'a des hommes tués par des hommes, mais ça saute pas forcément aux yeux :o)


Nan mais tu fais bien de le soulever, en général les premières victimes des hommes ce sont d'autres hommes.

Pourquoi vous dénoncez la plainte masculine comme de la pleurniche ou un manque de virilité? Se plaindre à la base c'est pour dénoncer ce qui est à tes yeux problématique et tenter de résoudre par le dialogue dans un premier temps. C'est tout de même LA solution pour pas cogner sa femme, si tu te plains pas de son comportement, il te reste quoi? L'ignorer ou la cogner? En l'ignorant y aura comme validation de son comportement qui peut alors s'amplifier et te pousser à la cogner.

Et pour les violences conjugales, comme quoi les femmes sont plus victime, sur la simple base de la différence physique ça me parait évident. Si encore une fois on intègre juste la violence physique.

J'avais mis un lien sur le suicide qui touche largement plus les hommes, et vous savez ce que le psy interrogé répond? Les hommes ont tendances à pas parler (se plaindre de leur souffrance) et à pas se soigner (c'est qu'un p'tit bobo moi je suis un homme t'as vu, la dépression, pffff, un homme ça déprime pas ça snob la vie). Ce n'est plus de la virilité à ce niveau, mais de la fierté mal placé.
ZeSword
Bruxelles, Belgique

AVATAR
le 11/09/2019 14:01
marsupial a écrit :
Au passage, les 2 épisodes caniculaires de cet été ont fait 1496 victimes. Soit plus de 14 fois plus que le féminicide.

Donc, parce qu'il y a d'autres combats, il ne faut rien faire pour celui-ci ?

tatanka a écrit :
Et pour les violences conjugales, comme quoi les femmes sont plus victime, sur la simple base de la différence physique ça me parait évident. Si encore une fois on intègre juste la violence physique.

Et donc il n'y a pas de problème, on ne change rien ?
marsupial
le 11/09/2019 14:04
Non c'était juste un point de repère par rapport à un autre topic lancé par tatanka.
Birdish
Anachoretes Coprovomitus

le 11/09/2019 14:11
Citation :
C'est tout de même LA solution pour pas cogner sa femme, si tu te plains pas de son comportement, il te reste quoi? L'ignorer ou la cogner?


Donc toutes les femmes qui se font cogner sont fautives à un degré ou un autre et mériteraient au moins qu'on se plaigne de leur comportement ? Et elles avaient qu'à pas mettre de jupe non plus ?

Citation :
Ce n'est plus de la virilité à ce niveau, mais de la fierté mal placé.


Caramba, c'est pas la même chose ?
marsupial
le 11/09/2019 14:25
J'ai rencontré 3 femmes battues dans ma vie. Et dans tous les cas elles ont rompu le ponts après des années car toujours amoureuses de leur tortionnaire. Dans les 3 cas elles sont parties à temps avant que cela ne devienne plus grave. Logique puisque je les ai rencontrées. Les mortes devaient toujours avoir leur amour plus grand que la violence qu'elles subissaient.

Un féminicide n'arrive pas subrepticement, discrètement sans se faire remarquer. Il y a toujours des signes avant-coureur. Dans le langage, dans le comportement puis dans les gestes.
tatanka
Apôtre de la justice

Minotaure
le 11/09/2019 14:32
Citation :
Et donc il n'y a pas de problème, on ne change rien ?


J'ai jamais dis ça, mais ce qui est fait actuellement me semble inefficace (un numéro spéciale waw), et le problème existe bien avant toute cette hystérie autour de ce sujet.

Sinon tu proposes quoi?

Citation :
Donc toutes les femmes qui se font cogner sont fautives à un degré ou un autre et mériteraient au moins qu'on se plaigne de leur comportement ? Et elles avaient qu'à pas mettre de jupe non plus ?


On dirait que dans ton univers les femmes seraient exempte de toute responsabilité. Faut savoir, elles sont nos égales, ou alors faut les favoriser?

Après je vois pas ou j'ai dis toute les femmes, tout comme j'ose croire que tout les hommes ne cognent pas leur femme.

Et franchement j'espère que vous faites la nuance entre un enchaînement de boxeur qui va défigurer une femme, et la tarte symbolique limite une caresse-joue qui va la calmer? Ou alors vous êtes de l'école la violence physique c'est mal, peut importe l'intensité.

Azahir
Frappe, je te dirai quand arrêter

DRAGON
le 11/09/2019 14:35
uxoricide masupial pas féminicide. Le mot existe déjà pour décrire ce dont tu parles. Et en plus il est bien genré homme => femme.
Féminicide est plus large dans la bouche des féministes et tend vers "meutre d'une femme", tout court, independamment des circonstances et des motivations.
haut de page - Les forums de MV >> Général >> Discussion : page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Vous devez être identifié pour pouvoir poster sur les forums.